Bienvenue 

Madame, Monsieur,

Je vais vous parler d’économie résidentielle et d’un projet qui découle.
Notre canton fête cette année ses 40 ans. Son réseau routier et plus particulièrement autoroutier est en voie d’achèvement. Le linéaire jurassien, la connexion avec la France, partant la traversée de l’Ajoie est désormais en service. Récemment, le chantier de la liaison ferroviaire Delle – Belfort (TGV) a été officiellement lancé qui permettra, dès 2017 de rejoindre Paris via Mérou en 2h15.
Si je vous en parle de ça c’est parce que dans le cadre de mon métier, je me trouve aux avants poste pour effectuer un constat : grâce à ces voies de communication, il devient possible d’intéresser entreprises ou personnes à venir s’installer dans le Jura. Car c’est bien de cela qu’il s’agit, augmenter le nombre d’habitants et de contribuables, augmenter le nombre de PME, augmenter les emplois qualifiés et à valeur ajoutée.
Si ces 10 dernières années Delémont a pu enregistrer une croissance déterminante, on ne fait pas encore, aujourd’hui, le même constat du côté de Porrentruy.
Et pourtant vous le savez toutes et tous, depuis 2 ans on travaille dur du côté de notre capitale Ajoulote dans un cadre institutionnel et politique désormais serein.
Il est donc temps aujourd'hui de diriger le regard des investisseurs sur Porrentruy et l'Ajoie ! Car nous en avons les moyens, notre plateforme Douanière de Boncourt et son aire industrielle représentent une porte d’entrée idéale pour des entreprises qui recherchent la stabilité politique et économique qu’offre notre pays en conjuguant avec le dynamisme innovateur de notre région.
 
La plupart du temps, ces entreprises se voient octroyer un avantage fiscal sur plusieurs années, qui leur permettent de s’installer, de créer de la liquidité pour les investissements, mais surtout pour l’emploi.
Mais considérons aussi les entreprises de notre région, celles qui existent, parfois depuis très longtemps ! Les efforts pour les créer, les maintenir et les développer sont importants malgré l’appui de la promotion économique pour les entreprises innovantes, par exemple, ou de Coopérative de cautionnement des Arts et Métiers de Berthoud active dans le Nord-Ouest de la Suisse.
Et c’est là que l’économie résidentielle intervient.
 
L’économie résidentielle est en quelque sorte le moyen de tirer profit de ces entreprises exonérées d’impôts en faveur des plus petites entreprises existantes, qui sont souvent familiales voire rurales
Un moyen m’a plus particulièrement séduit : c’est celui qui consisterait à créer un fond de placement qui serait alimenté par les PME exonérées d’impôt, d’une part du montant précisément économisé. Ensuite ce fond servirait de véhicule d’investissement dans différents domaine afin d’en tirer un rendement intéressant  (immobilier, technologies, IT, devises ou produits dérivés). Et il y aurait encore plus intéressant. Comme vous le savez,  dans deux ans  nous verrons démarrer une centrale géothermique, et actuellement se construit la centrale photovoltaïque la plus grande de Suisse ou encore les éoliennes qui pourraient contribuer au rendement de se fond.
Ce fond pourrait ensuite venir en aide aux plus petites entreprises et commerces de proximité sous différentes formes, et pourrait ainsi générer plus de formation et d’emploi dans notre région.

PDCJURA.cH

Sur le site du PDC Jura, vous trouverez tous les candidats PDC pour les élections 2015.

Plus...